06-02-16

Wouter Beke (CD&V) hekelt Van Overtveldt (N-VA)

Wouter Beke Van Overtveldt.jpgCD&V-voorzitter Wouter Beke schiet met scherp op minister van Financiën Johan Van Overtveldt (N-VA). "Iemand nog wat gehoord van de opbrengsten van de karaattaks? Hoe zit het met de fiscale regularisatie? Of de speculatietaks, waar hij nu zelf niet meer in zegt te geloven? Hoe geloofwaardig is dat nog?", zegt Beke in een interview met De Morgen dat vandaag verschijnt.

Coalitiepartners N-VA en CD&V liggen al enkele dagen overhoop over een structurele verlaging van de vennootschapsbelasting. Van Overtveldt opperde in De Tijd de keuze tussen het huidige systeem en een verlaagd tarief van 20 of 22 procent, maar dan zonder achterpoortjes. CD&V schoot het af omdat het prijskaartje bij de regeringsvorming al geschat werd op 3,5 miljard euro.

In De Morgen toont CD&V-voorzitter Beke zich opvallend scherp voor Van Overtveldt. "Ik heb van de minister van Financiën gehoord dat hij niet opnieuw in het strafbankje wil zitten met de lidstaten die de 3 procent tekort overschrijden. Wel, ik ook niet", klinkt het. "Nu afkomen met een maatregel die vlot 3 miljard gaat kosten en waarvan de opbrengst onzeker is, lijkt me niet het juiste moment." En: "Als je dit ernstig meent, ga je daar toch eens over spreken in de regeringskern."

De CD&V-voorzitter stelt zich bovendien vragen bij het werk dat Van Overtveldt tot nu toe gepresteerd heeft. "De Europese Commissie heeft het Belgische begrotingstekort gecorrigeerd naar 2,9 procent van het bbp. Dat is het niveau waarop de regering-Di Rupo geëindigd is. Nochtans is er al stevig hervormd en bespaard. Dus moet het probleem elders zitten", merkt Beke op. "Wel, deze minister van Financiën heeft al wel wat voorstellen gedaan voor betere opbrengsten. Nu blijkt dat die stuk voor stuk half in het dak blijven steken, of minder. Iemand nog wat gehoord van de opbrengsten van de karaattaks? Hoe zit het met de fiscale regularisatie? Of de speculatietaks, waar hij nu zelf niet meer in zegt te geloven? Hoe geloofwaardig is dat nog?

http://www.hln.be/hln/nl/957/Binnenland/article/detail/26...

Wouter Beke s'interroge sur la crédibilité de Johan Van Overtveldt

Wouter Beke Van Overtveldt.jpg

Le président du CD&V, Wouter Beke, s'interroge sur la crédibilité du ministre des Finances, Johan Van Overtveldt, dans un entretien publié samedi par "De Morgen". Il attend de voir la mise en place ou les résultats de mesures qui relèvent de la compétence du nationaliste flamand. Parmi les motifs d'irritation du président des chrétiens-démocrates, figure le dernier bulletin européen sur la situation budgétaire belge qui pointe un déficit corrigé de 2,9% du PIB.

"C'est le niveau auquel le gouvernement Di Rupo était arrivé. On a pourtant sérieusement réformé et économisé. Le problème doit donc se trouver ailleurs", dit M. Beke. Et d'ajouter: "Bien sûr, ce ministre des Finances a fait bon nombre de propositions pour de meilleures recettes mais il apparaît qu'elles plafonnent ou qu'elles sont moindres que prévu. Est-ce que quelqu'un a encore entendu parler des recettes de la taxe carat? Où en est-on avec la régularisation fiscale? Ou la taxe sur la spéculation dans laquelle il dit ne plus croire? Est-ce que c'est encore crédible? ".

La sortie le week-end dernier du ministre des Finances sur une réforme de l'impôt des sociétés n'a pas amélioré l'opinion de M. Beke. Selon le CD&V, la mesure coûterait 3 milliards d'euros. "J'ai entendu le ministre des Finances dire qu'il ne voulait plus se retrouver sur le banc des accusés à côté des Etats membres dont le déficit dépasse 3%. Et bien, moi non plus".

http://www.dhnet.be/actu/belgique/wouter-beke-s-interroge...

19:49 Gepost door Werkgroep Morkhoven in Actualité, Belgique, Van Overtveldt, Wouter Beke | Permalink | Commentaren (0) |  Facebook |

13-01-16

Werkgroep Morkhoven: Problemen met de belastingsaangifte (27)

Van Overtveldt werkgroep morkhoven.jpg

van: contr.cd.bruxelles2 <contr.cd.bruxelles2@minfin.fed.be>
aan: werkgroepmorkhoven@gmail.com
datum: 15 december 2015 17:46
onderwerp: AUTO: Communication importante - Introduction déclaration IPM via BIZTAX àpd exercice d'imposition 2015

 

Je suis absent(e) entre Lun 02/03/2015 et Dim 31/01/2016.
 
Ce message n’est pas une notification d’absence mais un avis aux contribuables


VOTRE MAIL A BIEN ETE RECU ET SERA TRAITE DANS LES BREFS DELAIS PAR LE SERVICE



1. Obligation légale de soumettre la déclaration IPM ex. d’imp. 2015 par voie électronique - BIZTAX


L’Arrêté royal du 07/02/2014 (Moniteur belge du 14/02/2014) instaure l’utilisation obligatoire de la web-application BIZTAX pour le dépôt de la déclaration à l’impôt des personnes à partir de l’exercice d’imposition 2015.

Plus aucune déclaration sous format papier ne sera envoyée. Une lettre d'information a été envoyée aux ASBL le 24/07/2015.


DATE LIMITE DE DEPOT : 7 OCTOBRE 2015 - Le délai est expiré.   => AUCUNE DEMANDE DE DELAI NE SERA ACCEPTEE.

Plus d'informations sur l'utilisation de BIZTAX, consultez le site : http://finances.belgium.be/fr/E-services/biztax/documentation_fiscale/

Une aide vous est proposée pour compléter et introduire la déclaration IPM, exercice d’imposition 2015. Mes collaborateurs et moi-même sommes à votre disposition à cet effet.

Par conséquent, je vous invite à vous présenter au service (Rue des Palais, 48, 1030 Bruxelles, local 302, 3ème étage, accueil guichet) du lundi au vendredi entre 9h et 12h muni de votre carte d'identité électronique (avec code PIN à quatre chiffres) ainsi que des comptes 2014 approuvés par l’assemblée générale.

Vous avez aussi la possibilité de prendre un rendez-vous tous les après-midis de 14h à 16h en téléphonant au 0257/76220 et en envoyant un mail sur contr.cd.bruxelles2@minfin.fed.be .



2. Le service déménage vers la FINANCE TOWER le 22 janvier 2016

Nouvelle adresse

S.P.F. FINANCES - F.O.D. FINANCIEN – Administration générale de la Fiscalité – Algemene Administratie van de Fiscaliteit
Contrôle de Bruxelles 2 IPM - Controle van Brussel 2 RPB
FINANCE TOWER – 16e étage/verdiep Royal -  Boulevard du Jardin Botanique, 50 bte 3331, 1000 Bruxelles – Kruidtuinlaan, 50 bus 3331, 1000 Brussel
Service/Dienst: +32 257 76220 | Mail service : contr.cd.bruxelles2@minfin.fed.be | Mail dienst :contr.db.brussel2@minfin.fed.be


Patrick NETENS
Conseiller - Chef de service Contrôle de Bruxelles 2 IPM



 
Remarque : ceci est une réponse automatique à votre message "rechtspersonenbelasting" envoyé le 15/12/2015 17:46:33.
 
C'est la seule notification que vous recevrez pendant l'absence de cette personne.

20-12-14

Problemen met de blog 'fondation-princesse-de-croy': klachtbrief

cd roms Zandvoort.jpg

Skynet Klantendienst
 
Antwerpen, 20 december 2014
 
Geachte Heer,
 
Betreft: problemen met de skynetblog 'fondation-princesse-de-croy'
 
Er zijn problemen ontstaan met onze skynetblogs.
 
De publicatie van ons bericht 'Abus sexuels aux enfants - Les cédéroms de Zandvoort' op http://fondation-princesse-de-croy.skynetblogs.be/ werd plotseling geblokkeerd met de mededeling: Le site Web que vous allez ouvrir contient un logiciel malveillant. Les individus malveillants actuellement à l'œuvre sur le site www.flixya.com pourraient tenter d'installer des programmes dangereux sur votre ordinateur, de manière à récupérer vos informations (par exemple des photos, des mots de passe, des messages et des numéros de carte de paiement) sans votre autorisation, ou à les supprimer. La fonctionnalité de navigation sécurisée Google a récemment permis de détecter des logiciels malveillants sur le site fondation-princesse-de-croy.skynetblogs.be. Un site Web qui est normalement sans danger peut parfois être infecté par des logiciels malveillants. Le contenu en cause provient de l'hôte "www.flixya.com", une source de logiciels malveillants connue. Si vous avez compris les risques auxquels vous vous exposez, vous pouvez consulter ce site dangereux avant que les programmes malveillants n'aient été supprimés'.
 
De blog http://fondation-princesse-de-croy.skynetblogs.be/ is wisselend zichtbaar en onzichtbaar.
 
Zijn de Belgische autoriteiten die de kinderpornozaak Zandvoort in de doofpot stopten, hier soms verantwoordelijk voor ?
 
In afwachting van uw antwoord, teken ik,
 
Hoogachtend,
 
Jan Boeykens, Voorzitter vzw Werkgroep Morkhoven

16-12-14

Justitie: Vrijspraak voor activist Marcel Vervloesem

jan-boeykens-hof-van-beroep-antwerpen.jpg

Gezien Marcel Vervloesem van onze vereniging door de rechter van het hof van beroep te Antwerpen vrijgesproken is, hoop ik dat zijn aanklager D. op een keiharde manier wordt aangepakt. Laat ons immers niet vergeten dat D. voor wiens valse klachten Marcel gedurende 4 maanden onschuldig werd opgesloten, ook tal van doodsbedreigingen uitte tegenover Marcel’s oudste 15-jarige kleindochter waarvan de politie van Herentals verschillende processen-verbaal opmaakte. De Turnhoutse justitie die, door middel van de klachten van kleine criminelen en een langdurig media-proces, de kinderpornozaak Zandvoort  dichtdekte, vond het tot hiertoe echter niet nodig om op basis van die processen-verbaal een gerechtelijk onderzoek te bevelen.  

D. terroriseerde met zijn bende ook maandenlang het gezinnetje van Marcel’s dochter (met drie minderjarige kinderen) door middel van nachtelijke dreigtelefoons en het gooien van brandbommetjes. De brandbommetjes boorden zich 's nachts los door het dak van de veranda. Ook in deze zaak trad de Turnhoutse justitie niet op, niettegenstaande de talrijke klachten bij de Herentalse politie.

Tijdens de terreur werd er ook, door middel van een snelrijdende wagen die vanuit een tegenovergestelde richting kwam en bij de plotse verandering van baanvak zijn koplampen aanstak, een aanslag gepleegd op Marcel’s dochter.  Een Herentalse politie-inspecteur die bevriend is met een van Marcel's vroegere aanklagers, wou hiervan geen proces-verbaal opmaken. Hij voerde aan dat men 'de nummerplaat van de auto niet had genoteerd'.

Opmerkelijk was het feit dat alle skynet-blogs van de Werkgroep Morkhoven tijdens de maandenlange terreur werden versleuteld zodat alle Morkhoven-webpagina’s langzaam aan van het internet verdwenen.

Oud-justitieminister A. Turtelboom (Open VLD) beweerde dat zij vanwege het ‘principe van de scheiding der machten niet kon interveniëren’. Maar die uitleg klopt niet omdat Turtelboom uitgerekend de Turnhoutse procureur Jan Poels tot kabinetschef had benoemd. Dat wijst er op dat bepaalde magistraten in stilzwijgende samenspraak met bepaalde politici de terreurdaden gedoogd hebben. De terreur was ongetwijfeld bedoeld om de kinderpornozaak Zandvoort waarrond het allemaal draait, verder in de doofpot kon steken.

In tegenstelling tot de meeste mensen die pas wakker worden als hun eigen eigen kinderen misbruikt of ontvoerd worden, strijd ik reeds jarenlang tegen kindermisbruiken. Ik heb zelf geen kinderen.

Jan Boeykens, voorzitter vzw Werkgroep Morkhoven

01-03-14

Verkiezingen 2014: Sp.a gaat klappen krijgen

kies.socialist.welvaart.gezin.jpg

Geachte Mevrouw Claeys,
Beste Caty,

 
Ik wou nog het volgende kwijt.
De justitie hanteert tegenwoordig meer en meer het systeem van uithuiszettingen om mensen en verenigingen de mond te snoeren.
Het gezin van de vroegere secretaresse van de vzw Werkgroep Morkhoven, werd een paar jaar geleden, na 23 jaar een sociale woning van de Geelse Huisvestingsmaatschappij te hebben betrokken, gewoon op straat gezet.
Dat gebeurde nadat zij het aan de stok kreeg met een fabrieksdirecteur die dank zij de politieke corruptie binnen de sociale woningmaatschappij, aan een sociale woning wist te geraken.
De vrouw nam contact op met Jan Peeters, de socialistische burgemeester van Herentals die zij enkele keren persoonlijk heeft gesproken.
Zij trachtte via een verzoeningsprocedure voor de vrederechter de affaire met die fabrieksdirecteur bij te leggen maar de vrederechter bleek volstrekt onbetrouwbaar ofwel werd hij onder politieke druk gezet.
Na een zelfmoordpoging te hebben ondernomen, werd zij met haar man, haar zoon en haar 80-jarige zieke moeder, als een vuilbak op straat gezet.
 
Marcel Vervloesem van onze vereniging werd na 24 jaar trouw zijn huur te hebben betaald aan de Geelse Huisvesting en zijn huisje perfect in orde te hebben gehouden, ook van de een op de andere dag door de Geelse Huisvesting op straat gezet.
 
Een pittig detail in deze zaak: De uithuiszettingen volgden telkens op een petitie met klachten van enkele personen die men in de wijk liet rondgaan.
In de petitie tegen Marcel Vervloesem eiste men zelfs dat de Werkgroep Morkhoven 'van het internet zou verwijderd worden'. De petitie kwam, langs politieke weg (christen-democraten), zelfs op de agenda van de Herentalse gemeenteraad te staan waar dat burgemeester Peeters zei dat hij 'wel oren had naar de in de petitie gestelde eisen'.
Peeters verklaarde zich m.a.w. akkoord met de uithuiszetting van Marcel Vervloesem en zijn deportatie naar een ander woongebied.
Het voorstel om de Werkgroep van het internet te verwijderen zou hij 'voorleggen aan de juridische dienst van de gemeente'.
Peeters die onder het vice-premierschap van Elio Di Rupo, eventjes staatssecretaris en Minister van de Veiligheid is geweest in de jaren '90, wat op de mogelijke betrokkenheid van de Belgische Staatsveiligheid wijst, heeft namelijk al jarenlang een bijzondere vriendschappelijke relatie met Marcel's halfbroer V. Vervloesem.
Deze laatste beweerde op het moment dat Marcel de kinderpornozaak Zandvoort wereldwijd bekend maakte, dat Marcel hem in zijn vroegere jaren 'sexueel misbruikte'. Maar een 20-tal jaren geleden richtte hij met Marcel nog samen een wijkvereniging op waarvan hij zichzelf de 'directeur-generaal' noemde en Marcel als secretaris werd aangesteld omdat hij zelf nauwelijks weet te schrijven.
Over V. V, die homofiel is (niet dat we iets tegen homofielen zouden hebben), bestaan er zo'n 30 processen-verbaal van zedenfeiten met jongetjes die door de Turnhoutse justitie, die ook de kinderpornozaak Zandvoort toedekte door Marcel jarenlang te vervolgen, nooit onderzocht werden.
V.V. die eveneens bestuurslid is van de socialistische partij van Herentals, werd dank zij zijn verleende 'diensten' en zijn goede relatie met burgemeester Peeters, in 2006 met een 100-tal socialistische voorkeurstemmen, tot gemeenteraadslid verkozen. Hij werd onmiddellijk tot voorzitter van de Herentalse commissie voor Veiligheid en Politie benoemd en is thans bestuurslid van de lokale politieraad die door burgemeester Peeters wordt voorgezeten.
V.V. is, toevallig, ook reeds jarenlang bestuurslid van Geelse Huisvestingsmaatschappij en vertegenwoordigt het stadje Herentals in verschillende intercommunales.
Voordat hij gemeenteraadslid is geworden, werd hij onder lovende woorden van zijn collega's van de socialistische partij, tot bestuurslid van het Herentalse Openbaar Centrum voor Maatschappelijk Werk benoemd alwaar hij als een gerespecteerd man met de vertegenwoordigers van de politie en de justitie aan de tafel mocht gaan zitten.
 
Ik schreef over deze zaak naar Peeters en alle  Herentalse gemeenteraadsleden. Ik contacteerde ook alle ministers van Justitie en van Binnenlandse Zaken van de afgelopen jaren. Verder bracht ik deze zaak ter sprake aan de kamerleden van alle politieke partijen.
Een reactie bleef echter uit, wat nogmaals bewijst dat het rond de doofpotoperatie van de kinderpornozaak Zandvoort draait.
 
Het is dus op die manier dat onze politiek en onze justitie, waarin heel wat mensen hun vertrouwen stellen, werkt.
 
mvg
 
Jan Boeykens
Voorzitter vzw Werkgroep Morkhoven
 
PS. U mag deze brief gerust publiceren en verspreiden. Ik heb gewoon de feiten weergegeven, meer niet. En dat hoeft ook niet.  De feiten spreken voor zichzelf.

30-01-14

Nous avons besoin d'un nouveau Michel Coluche

Coluche - Les Juifs, l'humour et l'humour juif:

http://youtu.be/2IJF4yoB0vw

http://youtu.be/vC5OV57AVgk

http://fr.wikipedia.org/wiki/Coluche

http://www.adorablechieuse.com/article-hommage-a-coluche-71756160.html

http://youtu.be/ackQ47EiK7Q

12:33 Gepost door Werkgroep Morkhoven in Action, Actualité, Michel Coluche | Permalink | Commentaren (0) |  Facebook |

29-01-14

Liberté d’expression: Laurent Louis soutient Dieudonné

http://youtu.be/guSqJc98Sg0

'Parlementslid Laurent Louis maakt tot driemaal toe de ‘quenelle’ in het Belgisch parlement'

Brussel, 16 januari 2014

Het Waalse parlementslid Laurent Louis van de partij Parti Populaire lanceerde op zondag 5 januari 2014 zijn nieuwe partijpolitieke beweging “Debout Les Belges”.  Laurent Louis wil met zijn nieuwe partij op 25 mei 2014 meedoen aan de verkiezingen voor het Europees Parlement. Laurent Louis vindt zichzelf geen antisemiet maar hij nam onlangs wel het woord in het Waals Parlement om het beleid van de staat Israël af te keuren en te veroordelen en nam tegelijk de gelegenheid te baat om het anti-Zionisme te loven waarvan hij vindt dat het “noodzakelijk is voor een betere en meer ethische wereld”. Hij vergeleek de Israëlische regering met het naziregime en zei dat “Gaza een concentratiekamp waar het nog erger is dan destijds in het Getto van Warschau.”

Perscommuniqué van het CCJOB:

'Antisemitische schimprede in het belgisch parlement'

Het Coördinatiecomité van de Joodse Organisaties van België (CCJOB) heeft met verontwaardiging kennis genomen van de prestatie van parlementslid Laurent Louis op de parlementstribune buiten de zaak Dieudonné.

De heer Louis dient ons een spectrum van de meest afgezaagde thema’s van het moderne antisemitisme en het klassieke anti-judaïsme op: kinderverkrachting, diefstal, woeker, wereldoverheersing, enz. Hij betwist de Shoah en het aantal slachtoffers en durft met een ongelooflijke onbeschaamdheid de Joden ervan beschuldigen de Shoah te hebben gefinancierd en ten uitvoer te hebben gelegd.

Hij heeft zijn schimprede benadrukt door middel van obscene gebaren en scheldwoorden tegenover de representatieve democratie en de regeringsleden. Zijn tussenkomst doet denken aan de uitspraken van de Rex partij in de jaren 1930. Na de gruwelen van de Tweede Wereldoorlog, hadden wij nooit gedacht dergelijke woorden in een Parlementaire Vergadering te moeten horen.

De woorden van deze onbeschofte onrustzaaier vormen gestelde misdrijven. De Kamervoorzitter had zijn prerogatieven moeten doen gelden en hem ter zitting uit het Parlement zetten. Het CCJOB verbaast zich over de passiviteit van de Kamervoorzitter ten opzichte van de moddervloed die over de Parlementaire Vergadering werd gestort. Deze slapheid is een betreurenswaardig signaal. Het CCJOB interpelleert de democratische politieke wereld.

Het Dieudonné symptoom onthult een afstotende wereld, vol met haat, minachting, racisme en antisemitisme. Wij weigeren dergelijke wereld. Alle democratische politieke krachten moeten waakzaam blijven en zich inzetten om de grondwaarden waaraan wij gehecht zijn te beschermen.

Het CCJOB heeft 2 maanden geleden een klacht ingediend tegen Laurent Louis voor woorden van dezelfde aard en zal opnieuw een klacht indienen voor deze recidive.

Maurice Sosnowski, voorzitter van het Coordinatiecomité van de Joodse Organisaties van België (CCJOB)

http://brabosh.com/2014/01/22/pqpct-u5j/#more-115675
(Vlaamse Vrienden van Israël - 'De enige Vlaamse Zionistische blog op het Internet')

===

Info

Dieudonné : "Crime contre l'Humanité"
http://youtu.be/M5tVzV2kBIw

9 Janvier 2014 - Dieudonné n’a plus qu’Internet. Pour combien de temps encore ?
http://www.numerama.com/magazine/28019-dieudonne-n-a-plus-qu-internet-pour-combien-de-temps-encore.html

21 janvier 2014 - Laurent Louis est renvoyé en correctionnelle
http://www.lalibre.be/actu/belgique/laurent-louis-est-renvoye-en-correctionnelle-52de93c53570ba3e183f6dd5

---

The Friends of Israel
http://www.foi.org
http://www.crethiplethi.com/the-al-nusra-front-s-major-role-in-the-rebel-takeover-of-a-large-syrian-army-arsenal/islamic-countries/syria-islamic-countries/syrian-protests-syria-islamic-countries/2013/

America's Pro Israel Lobby
http://www.aipac.org/

De IsraEllobby
http://www.palestinasolidariteit.be/achtergrond/boeken/2011-09-Catherine.html

---

http://jewishvoiceforpeace.org/

Jewish Voice for Peace: War on Iran
http://fondation-princesse-de-croy.skynetblogs.be/archive/2014/01/22/iran-jewish-voice-for-peace-8083175.html

l'Union Juive Française pour la Paix:
http://youtu.be/G_wNwOEPrOw

---

'Coluche, un clown ennemi d'État' ...
http://youtu.be/2IJF4yoB0vw

Coluche - Les Juifs, l'humour et l'humour juif:
http://youtu.be/vC5OV57AVgk

21-11-13

Maltraitance des enfants: Marcel Vervloesem à nouveau condamné

di.rupo.milquet.turtelboom.jpg


Bruxelles, 20 novembre 2013

La cour pénale de Turnhout a de nouveau condamné Marcel Vervloesem pour avoir soi-disant abusé sexuellement d'un mineur. Cette condamnation est basée sur des écoutes ridiculement falsifiées, qui ont possiblement été fabriquées par les services judiciaires de la cour même qui vient de prononcer le verdict.

Les juges de la cour de Turnhout continuent d'être frustrés par le fait que depuis dix ans  ils  ne réussissent pas dans leurs efforts pour étouffer l'affaire pédopornograpique de Zandvoort, qui selon la police fédérale elle-même a fait autour de 90.000 victimes.

Il y a un an, il était déjà clair pour le Werkgroep Morkhoven que la police ne souhaitait pas intervenir contre une bande de jeunes qui des mois durant harcelait la fille et la petite fille agée de 15 ans de Marcel Vervloesem, exerçant une véritable campagne de terreur contre elles.

La soi-disante victime de Marcel Vervloesem participait à cette campagne en envoyant des sms et des mails contenant des menaces de mort et à la jeune fille. La mère de la fille avait imprimé ces textes pour les ajouter ensuite à la plainte qu'elle a déposée chez la police de Herentals.

Comme la cour de Turnhout ne souhaitait pas alors enquëter sur ses sms et mails imprimés, nous publieront sous peu leur contenu sur le Web.

Nous ferons de même avec toutes  les lettres que nous avons  écrites dans le passé au ministre Elio de Rupo, au Conseil Superieur, à la Commision P, et aux ministres de l'Interieur et de la Justice (Milquet, du parti cdH., -et Turtelboom du VDL), c'est à dire à tout ceux qui ont co-signé le 'Project National pour la Sécurité' mais qui ont refusé de prendre leur responsabilité dans cette affaire.

Durant leur longue campagne de terreur d'il y a un an, la bande de jeunes avait même pu utiliser un scanner de la police pour surveiller la famille Vervloesem. Les menaces contre cette famille ont même abouti à un attentat sur la vie de la fille de Marcel Vervloesem. On utulisait également des petit cocktails Molotov pour terroriser la famille. Pendant toute cette période, les blogs Skynet du Groupe Morkhoven étaient inaccessibles pour les membres du Groupe. Mais cela n'avait pas l'effet désiré, puisque le Groupe Morkhoven avait réussi à donner suffisament de publicité à l'affaire pourque Skynet soit finalement honteusement forcé d'admettre sa défaite en de réouvrir les blogs au Groupe.

Pour la ministre Turtelboom, cette affaire se produit à un moment délicat, puisque le Werkgroep Morkhoven est en état de prouver qu'elle est coresponsable pour cette nouvelle manoeuvre d'etouffement, et que ce n'a pas été un hasard que le Procureur Jan Poels de Turnhout a été nommé par elle au poste du directeur de son cabinet.

Le Werkgroep Morkhoven peut donc dès maintenant annoncer qu'il va faire son mieux pour éviter la réélection de Mme Turtelboom dans le nouveau gouvernement fédéral qui sera choisi l'année prochaine.

-----
Sur la photo: Premier-Ministre Elio di Rupo, la Ministre Turtelboom (sur la gauche) et la ministre Milquet lors de la présentation du 'Project National pour la Sécurité' qui énonçait que 'la sécurité de tous les citoyens était une priorité absolue pour le gouvernement'.

Marcel Vervloesem est diabétique, il souffre d'une malade renale et cardique, et il a le cancer. De ce dernier il a été opéré. Ses maladies ont nécessité plus de 20 admissions d'urgence à l'hôpital. Dans le prisons de Bruges et Turnhout, lors de sa précédente condamnation, il ne recevait pas les soins et les médicaments dont il avait besoin dans son état. Pour l'opération ouverte au coeur qu'il devait subir pedant cette période, on avait crû nécessaire de l'attacher avec des chaînes à la table opératoire. Les juges de la cour de Turnhout lui on imposé en 2006 une interdiction de parler avec la presse et les média, - interdiction qui est toujours en vigueur. Bien que membre de la direction du Werkgroep Morkhoven, on lui a interdit de participer aux réunions de la direction du groupe, comme à celles de ses membres. Il n'a ni le droit de collaborer avec des organisations luttant contre les abus sexuels d'enfants, ni le droit de rencontrer ses amis du Werkgroep, ou de les écrire ou télephoner, bien qu'ils lui ont fidèlement rendu visite chaque semaine durant son précédent séjour de 2 ans en prison. De même, il lui est interdit de quitter le pays, pour l'empêcher de participer à des conférences sur la pédocriminalité, de peur qu'il n'y parle de l'affaire Zandvoort.

Un grand merci à notre traducteur Nasus Ovidius

18-08-13

L'affaire Zandvoort: France

zandvoort.case.analyzekatrien6ot3.jpg

JE SUIS PARANO ?

PARANO DEVANT LES FAITS SUIVANTS :

mise en détention en 2001

tentative d'internement en 2002

condamné par le receveur municipal

condamné par le receveur départemental

emploi fictif durant des années en violation du CGCT

condamné par les banques

violation du CJA par le TA de NICE

violation du CJA par la CAA d'AIX

violation des droits de la défense par le désistement de mes avocats successifs.

Refus de l'AJ par le conseil d'état pour stopper 10 années de procédure.

ET APRES , je vais être traité de FOU comme les quinze parlementaires qui ont demandé une enquête sur la mort du Juge ROCHE.

PARANO : J'ai fait un malaise cardiaque grave , une barre dans le dos et une douleur extrême dans la poitrine , je pense à cause de l'IMIJECT que je viens d'arrêter: le médecin du SMUR HURLAIT et contredisait tout ce que je disais concernant les traitements que je prenais sans m'examiner en déclarant à ma femme devant un capitaine des pompiers qui confirmera ou infirmera selon sa hiérarchie : Il a les boules dans la gorge , c'est le stress !

J'ai compris que je n'allais pas aller en cardiologie au CH mais dans un autre service.

La folie , c'est simple comme un coup de fil , on a instrumentalisé les blouses noires pourquoi pas les blanches , on a bien enfermé Marcel Vervloesem pour le réseau ZANDVOORT pour le faire taire.

Patrice VERDI

Si j'étais fou , je dirais que les réseaux n'existent pas !

http://novusordoseclorum.discutforum.com/t6833-brigadier-chef-patrice-verdi-quand-honnetete-et-courage-ne-paient-pas-pedocriminalite-cannoise

18:14 Gepost door Werkgroep Morkhoven in Actualité, Affaire pédocriminelle Zandvoort, France | Permalink | Commentaren (0) |  Facebook |

16-12-12

Priver les enfants de parents est une crime: l'affaire Maoloni

Maoloni.parents.privé.enfants.Fiona_Milla.gif

De nombreux parents ont se suicidé parce que le système judiciaire leur interdisait de voir leurs enfants ce qui est un crime.

À Athènes au V-e siècle av. J.-C.,  les citoyens étaient réunis dans l'Ecclésia. Tous les mois, l'assemblée contrôlait l'action de ces magistrats et pouvait éventuellement les suspendre de leurs fonctions...

Photo: Fiona et Milla Antonini, victimes d'abus sexuels par leur père et leur grand-père paternel et victimes d'abus de pouvoir par le système judiciaire montois.

=================

Quand le diable opère, c’est avec le glaive de l’AMOUR qu’il faut le combattre !!

Ce vendredi 14/12/2012, j’avais un contact via skype avec mes deux enfants, FIONA (13 ans) et Milla (9 ans) qui m’ont été arrachées de façon ILLEGALE et INHUMAINE depuis plus de 5 ans et demi (depuis le jour de leur rapatriement en Belgique, le 19/05/2007).

 

L’heure du rendez-vous était fixée pour 16H15 dans les bureaux des services sociaux de Ancona (Italie).

 

Pour rappel, les autorités belges et plus précisément le tribunal de Mons (Belgique) m’ont privé de tout contact (même téléphonique) avec mes enfants depuis le jour de leur rapatriement en Belgique ; c’est-à-dire depuis 2007 En d’autres termes, je suis restée sans nouvelle de mes petites durant 5 ansnonobstant la décision de la Cassation italienne qui révoque le rapatriement de mes enfants en Belgique et qui, donc, le considère comme illégitime ! 

Mais le comble de l’horreur et de la folie humaine, est que, malgré des procédures pénales ouvertes (en Belgique et en Italie) contre le père (ANTONINI ROCCO) et le grand-père (ANTONINI ROBERTO) pour viols et prostitution de mineurs, le tribunal de Mons et ses services judiciaires (SOS ENFANTS de Mons et SPJ de Mons) ont confié mes enfants à leurs bourreaux sexuels en toute impunité et sans aucune protection !!!!!!

Les enfants sont TOUJOURS ACTUELLEMENT en Belgique,  dans le milieu paternel pédophile !

Malgré mes diverses tentatives et requêtes émises envers les autorités belges afin de pouvoir obtenir des contacts avec mes enfants, ceux-ci me sont finalement accordés en MARS 2012 ; mais un seul quart d’heure pour chaque enfant, par téléphone ou via web-cam (skype),  à raison d’une fois par mois !

 

Ce vendredi, j’arrive donc à l’avance (vers 15H30), à Ancona, heureuse de pouvoir « voir » sur skype, mes deux magnifiques trésors et de pouvoir leur exprimer tout mon amour avant les fêtes de Noël…

La Directrice des services sociaux, Madame Giunto, arrive en même temps que moi et nous entrons ensemble dans son bureau.  Elle allume son ordinateur et essaie de se connecter en ouvrant skype.  Hélas, après maintes et maintes tentatives qui ont duré plus d’une demi-heure, skype ne s’ouvre pas ! Madame Giunto m’explique, avec une immense déception, qu’il s’agit sûrement d’un problème de connexion intra-net.  Moi, paniquée, lui demande d’essayer de nouveau.  Mais en vain ! Pas d’internet !

 

16H15, Mme Giunto téléphone à Mme VAN TRIMPONT Sabine, directrice de l’espace-rencontre à Mons et lui explique le problème de connexion internet.

Mme Giunto demande gentiment à Mme Van Trimpont que je puisse  parler avec mes enfants par téléphone ce jour-même mais qu’elle puisse prévoir un autre rendez-vous afin d’effectuer ce « contact visuel » qui n’a pu s’établir comme prévu avec les enfants et la maman !

 

Cette proposition a complètement destabilisé Mme Van Trimpont et donc, celle-ci refuse catégoriquement.  Elle va même jusqu’à refusé que je puisse, ce vendredi, parler par téléphone avec mes enfants ; ceci en trouvant différentes excuses (par exemple : les enfants sont dans une autre pièce de la structure ; on ne peut mobiliser la ligne téléphonique du service…). 

Moi, dégoutée de cette situation, j’insiste auprès de Van Trimpont pour parler avec mes enfants… Avec difficulté, elle finit par accepter en disant : « ok, mais seulement 5 minutes pour leur dire « bonjour et aurevoir » »… REVOLTANT !!!! INHUMAIN !!!!

Mais ces gens n’ont-ils aucune empathie, aucune sensibilité à notre souffrance et surtout à celle de mes deux enfants, séparées de leur maman depuis tant d’années ???

 

Difficile de se contrôler et de garder son calme devant une telle cruauté et une telle déshumanisation !

Je la prie...  Je la supplie, avec toutes les larmes de mon corps, pour qu’elle accepte de me faire parler avec mes enfants, à raison du quart d’heure prévu…

« Je fais appel à son cœur de MAMAN !!! », lui dis-je, désespérée et vidée de toute mon énergie vitale ! Mais RIEN A’ FAIRE ! Van Trimpont ne veut rien entendre !

 

A ce moment, intervient Mme Giunto et lui précise que le jugement de la cour d’appel de Mons n’interdit aucunement les contacts téléphoniques entre la maman et les enfants…

 

A ce moment, Van Trimpont change d’avis et finit donc par accepter.

 

C’est avec un cœur déchiré et tant de larmes versées que j’ai pu finalement obtenir ces quelques minutes magiques, au téléphone,  avec mes deux amours ; et pouvoir ainsi leur exprimer tout l’amour que je leur porte,  et qu’à chaque seconde qui passe, elles sont continuellement dans mes pensées et dans mes prières…

 

Dans quel monde sommes-nous ?

 

Quand le cœur ne fonctionne plus et fait place à l’indifférence pour autrui, c’est le début de la fin de l’ humanité !

Quand on dépasse la mesure de la sensibilité humaine, il n’y a plus aucune limite à la folie des hommes !

 

Mais je veux encore espérer…. continuer encore à croire que …

Quand le diable opère, c’est avec le glaive de l’AMOUR qu’il faut le combattre !!

 

MAOLONI Maria-Pia,

MAMAN de Fiona et Milla

Italie, 16/12/2012

http://fionaetmilla.blogspot.com/


=================


'l'Union européenne protège les enfants'

 

Marcel Vervloesem, l'activiste du Werkgroep Morkhoven qui a révélé l'affaire Zandvoort, est depuis plus que 4 ans privé de contacter sa propre fille et ses petits enfants. La justice belge qui a étouffé l'affaire Zandvoort, lui a interdit depuis 4 années de contacter ses amis du Werkgroep Morkhoven qui l'ont visité pendant 2 ans (chaque semaine) en prison et qui ont lutter pour sa libération. Depuis 4 années il n'a plus le droit de contacter la presse ou travailler pour une association qui lutte les abus des enfants.

 

C'est sur ce façon que l'Union européenne et ses Etats-membres 'protègent les enfants et font respecter leurs droits en Europe et dans le monde'.


L'Union européenne veut protéger les enfants et faire respecter leurs droits en Europe et dans le monde: http://ec.europa.eu/news/justice/110217_fr.htm

=================

Liens

Priver abusivement un enfant d'un de ses parents est une maltraitance:

http://affairesfamiliales.wordpress.com/2012/06/17/priver-abusivement-un-enfant-dun-de-ses-parents-est-une-maltraitance-psychologique/

Nouveau suicide au Japon d’un père français privé de son enfant:

http://sos-parents-japan.org/2010/11/25/nouveau-suicide-au-japon-dun-pere-francais-prive-de-son-enfant/

Privé de la garde de ses enfants, il tue ses deux fils et se suicide:

http://www.dhnet.be/infos/faits-divers/article/384539/prive-de-la-garde-de-ses-enfants-il-tue-ses-deux-fils-et-se-suicide.html

La violence psychologique:

http://www.eurowrc.org/05.education/education_fr/27.edu_fr.htm

On m'interdit de voir mes petits-enfants:

http://www.journaldesfemmes.com/maman/forum/affich-17969-on-m-interdit-de-voir-mes-petits-enfants

Protéger des enfants. Contre qui ?

http://www.stopviolence.fr/page69.php

Une mère privée de son fils par décision de justice... témoignage:

http://www.achartres.com/fr/france/241-societe/1572-une-mere-privee-de-son-fils-par-decision-de-justice-temoignage-1ere-partie.html

Le droit de visite des grands-parents:

http://www.dossierfamilial.com/famille/droit-demarche/le-droit-de-visite-des-grands-parents,5350

L'affaire Maoloni - Fiona et Milla Antonini:

http://fionaetmilla.blogspot.be/

Maria-Pia Maoloni, photos:

http://fondationprincessedecroy.over-blog.org/album-367361.html

18:24 Gepost door Werkgroep Morkhoven in Actualité, Affaire Maoloni, enfants, parents, Priver les enfants | Permalink | Commentaren (0) |  Facebook |

14-12-12

Abus des enfants: Aucun changement en Belgique

karl_zero_et_sa_femme_a_la_fete_de_13e_rue_reference.2.jpg

En Belgique, les partis politiques libérale, socialiste et démocrate-chrétien sont responsables pour l'étouffement du réseau pornographique des enfants de Zandvoort (90.000 victimes dont des bébés).

Ce sont les dirigeants de ces partis politiques soi-disant 'démocratiques' avec leurs pasteurs des 'droits de l'homme' qui sont impliqués dans les affaires pédophiles, qui ont arrangé:

1° que l'activiste Marcel Vervloesem du Werkgroep Morkhoven qui à révélé cet affaire, a été faussement accusé; a été poursuivi et qu'il a été condamné aprés une campagne de presse qui a duré plus que 10 ans.

2° que les documents à décharge de son dossier pénale au tribunal (le tibunal de Turnhout), sont tous disparus comme le Conseil de la Justice a confirmé.

3° que l'activiste ne peut plus parler la presse pendant 6 années;

4° qu'il ne peut plus voir ou contacter ses amis du Werkgroep Morkhoven qui l'ont visité pendant 2 ans, chaque semaine, au prison et qui ont lutter pour sa libération;

5° qu'il n'a pas la permission de voir les hommes qui l'ont soutenu;

6° qu'il n'a plus le droit de participer au réunions administratives de son association (Werkgroep Morkhoven) dont il est resté membre du comité exécutif. 

7° qu'il ne peut plus être membre d'une association qui lutte les abus des enfants;

8° que pendant 4 ans déjà, il ne peut plus contacter sa propre fille et ses petits enfants pour lui  étiqueter sur ce façon comme 'pédophile' et d'étouffer l'affaire Zandvoort où ils sont eux-mêmes impliqués.

9° qu'il y a un an qu'il a été à nouveau accusé par un petit criminel qui était à nouveau lié au membre du parti socialiste qui organisait toutes les accusations en 1998.  L'homme qui est homo-sexuelle, aime aussi des enfants. Il y a 30 rapports policiers d'infractions sexuelles des enfants de lui qui n'ont jamais été enquêté. L'homme est nommé comme membre de la direction des associations intercommunales et est même nommé comme membre du conseil policier du région qui est présidé par son ami-socialiste Jan Peeters, le maire de la ville d'Herentals.  Jan Peeters est membre de la Chambre des représentants de Belgique; il était Secrétaire d'État à la Sécurité, de l'Intégration sociale et de l'environnemen (1995 - 1999) et en 1999 il était même Ministre des Pensions, sécurité, intégration sociale et de l'environnement. On peut se demander qu'elle sorte de relation ce politicien entretient avec un homme insignifiant dont la 'carrière' politique a commencé avec ces accusations à l'adresse de l'activiste Marcel Vervloesem.

Il y a quelques mois que le cabinet du ministre de la ministre de la justice belge, Mme Turtelboom (parti libérale, Anvers), a suggeré dans sa lettre que le Werkgroep Morkhoven doit laisser tomber Marcel Vervloesem et chercher alors un autre membre de l'executif pour l'association.   C'est probablement une proposition de Jan Poels, l'ex-président du tribunal de Turnhout où on a poursuivi Marcel Vervloesem et étouffé l'affaire Zandvoort. L'homme est maintenant nommé comme chef de cabinet du ministre de la justice qui prêche un 'séparation des pouvoirs'.

C'est ce genre de 'démocraties' qui financent et soutiennent militairement les attaques terroristes en Syrie.


Photo: Karl Zéro

----

Détention de Marcel Vervloesem piège Zandvoort YouTube

http://www.youtube.com/watch?v=QKIh7a7Q_GE

http://youtu.be/QKIh7a7Q_GE

Liens:

Karl Zero - The File of Shame part 1.avi (French and English)
http://youtu.be/iFEq_Ch15UU

http://www.dailymotion.com/video/x9ogjg_marcel-vervloesem-interview-de-serg_news#.UMtvcWcUPtk

On trouve le Werkgroep Morkhoven sur Facebook si le lien n'a pas été bloqué ou changé par la Justice belge.

19:40 Gepost door Werkgroep Morkhoven in Abus des enfants, abus sexuels, Actualité, Belgique | Permalink | Commentaren (0) |  Facebook |

30-11-12

Abus sexuels des enfants: les réseaux ne sont jamais enquêtés

Le juge Rosenczveig en 1999 et en 1983.JPGPhoto: Le juge français Jean Pierre Rosenczveig en 1999 en couverture de son livre " Justice pour les enfants" et en 1983 dans le journal "CRAPOUILLOT" paru en janvier 1984 Numéro 73.

Au printemps 2008, Stan Maillaud qui a travaillé autour le réseau pédocriminel de Zandvoort (90.000 victimes) a affirmé que ce juge était le pédophile sur le photo N° 9 de Zandvoort alors que les visages sont différents. Son site lepeededamocles.info a été supprimé le 31 juillet 2008 'car la diffamation publique est interdite'...

Il y a quelques semaines qu'il y a été rapporté que Maillaud avait mystérieusement disparu et qu'il serait recherché par la police.

Il serait intéressant si les autorités françaises recommandriont enfin une enquête dans l'affaire du photo N° 9 de Zandvoort parce que la déclaration de l'inspecteur Georges Zicot belge à la gendarmerie de Geel (juridiction de Turnhout) que le photo N° 9 serait une image d'un certain Marcel Danze, un homme de la vie nocturne de Charleroi, n'était pas juste. 

Zicot venait en discrédit dans l'affaire Dutroux. Il a été accusé, mais finalement acquitté et transféré à un autre arrondissement judiciaire.

20-11-12

Arbi Zarmaev: Lettre ouverte au Ministre de la Justice Stefaan De Clerck

Free.Arbi.alive.koninklijkpaleis.jpg

Il y a un an déjà qu'Arbi Zarmaev a été libéré du prison de Bruges.

Le werkgroep Morkhoven organisait des actions et écrivait au ministre de la justice Stefaan De Clerck (CD&V, démocrats-chrétiens) qui n'avait aucun respect pour les droits de l'homme.

----

Bruxelles, le 1 avril 2011

Ministre de la Justice Stefaan De Clerck, Waterloolaan 115, 1000 Bruxelles

Cher Monsieur De Clerck,

Objet: Arbi Zarmaaev, mes lettres du 26 et 28.3.2011

Comme je vous ai écrit, nous savons que Monsieur Arbi Zarmaev est soumis actuellement dans la prison de Bruges, comme cela était déjà le cas précédemment dans la prison de Hasselt, à un traitement qu’on ne peut autrement qualifier que de torture, par suite de quoi il se trouve dans un tel état alarmant, que sa famille a adressé un appel urgent à notre association pour agir.

Monsieur Zarmaev ne pèse plus que 50 kilos et souffre d’une insufficance rénale et d’autres problèmes graves de santé qui sont la suite d’une longue privation d’eau et de sommeil. Tout cela a été traîté par la direction de la prison de Bruges comme étant 'des simulacres’, tandis que la vérité est, comme je vous avais déjà écrit avant comptant sur le fait que vous m’entendriez, que Monsieur Zarmaev a besoin de soins médicaux urgents.

La famille de Monsieur Zarmaev ignore si actuellement il y a un médecin qui est chargé de le soigner. La famille a sollicité l’intervention d’un médecin indépendant de la prison, mais elle a l’impression que la direction vise à refuser l’accès à la prison de ce medecin, sous prétexte que Monsieur Zarmaev «est fou à lier et qu’il refuse tout contact avec le monde hors de la prison».

Le docteur Proot, médecin-chef de la prison de Bruges, ne semble pas prendre la situation bien au sérieux. On peut même se demander s’il existe un dossier médical sur Monsieur Zarmaev et, au cas où ce dossier existe réellement, si l’information qu’il contient est bien correct. En effet, nous-mêmes avons pu constater dans le passé que l’on traffiquait le dossier médical d’un détenu gravement malade, et qu’on avait même supprimé des pièces de son dossier. Nous vous enverrons une copie en attaché à cette lettre de la lettre que nous vous avions adressée sur ce sujet et dont vous n’aviez apparemment pas cru prendre notion.

Actuellement sa famille est sans nouvelles de Monsieur Zarmaev. On refuse tout contact entre Monsieur Zarmaev et sa famille en faisant savoir que Monsieur Zarmaev est 'completement fou’ et 'ne sait plus ce qu’il dit’. La famille a aussi été renseignée du fait qu’Arbi 'refuse tout contact avec le monde hors de la prison’, tandis que sa soeur et son frère lui ont rendu visite il y a à peine deux jours, pendant laquelle visite ils lui ont parlé et constaté que, malgré ses problèmes de santé très graves suite à la longue période qu’on l’a privé d’eau et de sommeil, son état mental était parfaitement sain.

Il est clair que l’on a donc suspendu le droit que Monsieur Zarmaev a de recevoir des visites, bien que dans son rapport, dressé et signé par lui le 19.03.2011, le directeur-attaché de la prison de Bruges, Monsieur L. Decaesstecker, note de manière absolument sans équivoque, que Monsieur Zarmaev, après son enfermement dans la cellule d'isolement, garde le droit de participer aux activités offertes par la prison dans le domaine du culte religieux, de l'éducation et des loisirs, ainsi que dans celui du travail, et qu'il garde le droit d'avoir des contact avec le monde extérieur par lettre, visites et téléphone (y compris avec les autorités diplomatiques ou consulaires).

Vous me permettrez, j'espère, de refaire de nouveau un appel à vous pourque vous voudriez intervenir dans cette affaire.

En attendant votre réponse, je vous prie d'agréer l'expression de mes sentiments distingués.

Jan Boeykens 10 Rue Faider, 1060 Bruxelles

PS. Un copie de cette lettre vous sera également envoyée en recommandée, vu que vous êtes personellement impliqué dans cette affaire (étant donné que vous avez accordé l’extradition de Monsieur Zarmaev à la Russie et aux autorités tchetchènes) et que nous souhaitons empêcher que vous puissiez vous en tirer par une excuse au cas où Monsieur Zarmaev viendrait à décéder."

17-11-12

La propagande de guerre et les réseaux pédophiles

H.Clinton.French.ministergrande.jpg

Le 11/11/2012 Mark Entwistle, le nouveau directeur de la BBC, a quitté ses fonctions, qu'il exçercait seulement depuis deux mois, pour assumer sa responsabilité envers le publique pour les révélations faites dans l'émission la plus rénommée de la dite chaîne de télévison, News Night, à propos des activités pédocrimelles à l'intérieur de la chaine.

La BBC, qui fête le 90eme aniversaire de sa foundation, est affectuesement appelée 'la bonne Tante' en Angleterre, et elle a aussi une très bonne réputation de par le monde entier.

Cependant, étant munie d'un personel dépassant les 90.000 mille employés, repartis entre ses 50 chaines de televison, 80 chaines de radio, et tous les sites Internet liés à la chaine, elle est considérée comme étant sérieusement handicapée par une bureaucratie trop lourde et une gestion trop rigidement hiérarchisée.

Des journalistes avaient déjà déclarés que cette situation avait empirée sous le précédent directeur de la chaine, Mark Thompson, en tirant la sonette a l'occasion d' un rapport publique dénonçant le rôle de la BBC dans les activités febriles du gouvernement lors des préparations pour la guerre en Iraq.

Jeremy Paxman, le présentateur de l'émission News Night, avait declaré que lors de la frénésie avec laquelle la guerre en Iraq était couverte par la chaine, les cadres de la direction de la chaine avaient augmenté leur influence et qu'on avait vu les budgets pour les émissions de journalisme investigatif être sensiblement réduits.

La pratique d'abus d'enfants n'est pas un phénomène qui se limite à la chaine de la BBC.  Elle fait partie, comme la propagande de guerre, des 'valeurs' du monde occidental.

Le scandal pédo-criminel le plus vaste, l'affaire Zandvoort, avait été mis en lumière par l' activiste Marcel Vervloesem du Groupe `Morkhoven` pour la défense des droits des enfants, en ' 98 déjà , quand il fournit une énorme quantité de preuves aux autorités Néerlandaises sur le rôle de ce pays dans les activités d'énormes réseaux d'abuseurs, enleveurs et bourreaux d'enfants, -y compris de bébés. La police néerlandaise avait été également mise en possession des comptes bancaires correspondants avec de personages haut placés prouvant leur implication dans ces réseaux.

Le documentaire sur l'affaire Zandvoort inclu dans l'article anglais que je traduis ici et qui a été produit en 2010 par la chaine télé 'Troisieme Rue' montre bien la gravité de ce scandale, qui n'est pas sans rapport avec des scandales similaires dans d'autres pays, y compris celui récemment révélé concernant la BBC.

La version intégrale de ce documentaire se trouve sur mon site Vimeo, (et a été pourvue par moi-même  de soustitres neerlandais) : http://vimeo.com/30006971  Vous  trouverez sur ce même site Vimeo encore bien d'autres documentaires français avec soustitrage néerlandais sur le meme scandale où figure e.a. Marcel Vervloesem dans son role de révélateur, et comme victime des représailles des autorités Belges et des media à cause de ses travaux pour mettre au jour ces pratiques scandaleuses.

Pour plus d'information:

http://fondationprincessedecroy.morkhoven.org/07-Marcel_Vervloesem_en_cassation-FR.htm

si du moins le lien ne se trouve pas être désactivé par les manigances de la justice belge ou autres personnes malintentionées qui usent de tous les moyens possibles pour saboter les sites du Werkgroep Morkhoven en de la Foundation princesse de Croy.



NB: For Engish speaking people, see on the subject of the article above which I translate here into french, the excellent article by the American investigative journalist Wayne Madsen, published here:

http://www.strategic-culture.org/news/2012/10/30/why-conspiracy-is-a-pejorative-term-to-some-elites.html

Voor Nederlandstalige lezers: mijn (met een belangrijke toevoeging uitgebreide) vertaling van dat Amerikaanse artikel van Wayne Madsen in het Nederlands:

http://www.anarchiel.com/stortplaats/toon/de_wereldwijde_politieke_samenzwering_van_de_pedo-elite.

En de volledige versie van in bovenstaande Franstalige artikel geembedde documentaire, door mij Nederlands ondertiteld, vindt u hier: http://vimeo.com/30006971

Eheu

21:29 Gepost door Werkgroep Morkhoven in Actualité, propagande de guerre, réseaux pédophiles | Permalink | Commentaren (0) |  Facebook |

09-11-12

Kindermisbruik: kinderpornozaak Zandvoort

In de zaak Zandvoort kwam een gerenommeerde franse jeugdrechter voor die op het kabinet van de voormalige franse minister van Cultuur Jack Lang werkzaam was (zie bijgaande foto).

Jack Lang.jpg

Op 5.12.1998 voerde de vzw Werkgroep Morkhoven een aktie voor de gevangenis van Turnhout. Zij gebruikte daarbij de door Marcel Vervloesem gemaakte affiches over de kinderpornozaak Zandvoort die door de magistratuur, politici en pers dichtgedekt werd. De Turnhoutse politie was snel ter plaatse.  Zij vroeg de identiteitskaarten van de aktievoerders op en eiste dat de aktie zou ontbonden worden.

aktie.gevangenis.Turnhout.netwerk.zandvoort.jpg


24-09-12

L'affaire pédocriminelle de Zandvoort: 10 ans de lutte

marcelprinses.2003.jpg

Il y a presque 10 ans maintenant que le Werkgroep Morkhoven lutte pour une enquête de l'affaire pédocriminelle de Zandvoort.  Marcel Vervloesem, le porte-parole du Werkgroep Morkhoven a été poursuivi pendant 14 ans; il a été isolé et torturé en prison pendant 2,5 ans; il a été libéré sous les conditions qu'il ne contacte plus ses amis et les autres membres de la direction de l'association Werkgroep Morkhoven; qu'il ne participe pas à une association qui lutte contre les abus d'enfants et - enfin - pendant 6 ans déjà, il a un interdiction de parler la presse (la presse corrompue belge et la presse étrangère).

-------------------------------------

Bruxelles, 9 octobre 2003 - La princesse Jacqueline de Croÿ, de la fondation qui porte son nom, a rendu visite au Werkgroep Morkhoven et a longuement parlé avec Marcel Vervloesem. La Fondation Princesse J. de Croÿ qui a pour objectif de lutte contre la cruauté envers les enfants, est vivement intéressée par les enquêtes des activistes sur les réseaux pédocriminels internationaux. Les associations ont récemment créé conjointement l'organe de presse Internet PEDOCRIMINALITE: http://fr.groups.yahoo.com/group/PEDOCRIMINALITE/

Photo: Jacqueline de Croÿ et Marcel Vervloesem à Morkhoven

22-08-12

« Enfants à Vendre », Le livre de Marcel Vervloesem

COVER.boek.Marcel.jpg

« Enfants à Vendre » : Marc Vervloesem sème (déjà) la panique dans la censure judiciaire…

… et les premiers exemplaires de son brûlot franchissent (déjà) le rideau de fer.

Le Werkgroep Morkhoven vient de publier ce vendredi la page de couverture de l’ouvrage tant attendu de Marcel Vervloesem. Un dessin rempli de sensibilité, qui tranche avec le contenu vraiment dramatique de son livre : après l’avoir lu, le citoyen belge sera désemparé par l’ampleur des réseaux de consommation des enfants, aussi bien que par les complicités judiciaires qui protègent la pédophilie belge. Effarant. Bouleversant. Inquiétant.

Morbide.

Des années de prison, de harcèlements, d’interdictions, n’auront finalement pas suffi à empêcher cet homme à publier son premier témoignage : il y décrit avec précision la manière dont les pédophiles trouvent leur matière première, l’exploitent, la transforment, et l’exportent dans le monde entier. Il y  démontre, preuves écrites et documents inédits à l’appui, comment les juges et les politiciens de ce pays ne prennent pas le parti de l’enfance, mais celui de ses bourreaux. Il y cite des noms, pour que certains politiciens puissent enfin répondre devant les urnes de leurs actes. Il s’y prend à certains de nos magistrats, qui devront enfin avaler les souillures de leur toge.

Réjouissant.

Marcel Vervloesem m’a confié ce matin, que son ouvrage qui paraît aujourd’hui même, fait déjà l’objet de pressions judiciaires pour interdire sa publication. Nos toges de plomb et nos politichiens seront cependant bien marris d’apprendre que le nécessaire a déjà été fait par le Werkgroep Morkhoven, qui n’a pas qu’un chat dans son sac : aucun exemplaire ne sera exposé dans les étals par les libraires !

Espiègle.

Les premiers collectifs européens de lutte contre la pédophilie institutionnalisée ont en tous cas déjà reçu des exemplaires de son ouvrage, qui est mis en vente sous la forme d’un stick USB vendu à 25 Euros. Je rencontre pour ma part Marcel dans un endroit convenu à Bruxelles ce dimanche matin. Il me remettra un colis numérique destiné aux cineyrgiens, qu’il salue en passant.

Magistral.

Depuis quelques heures, des ordinateurs et des serveurs répartis en Belgique, au Grand-duché, aux Pays-Bas et en Autriche, copient des sticks, et des sticks, en encore des sticks. La vingtaine d’enquêteurs cineyrgiens du collectif NNSPMDF fera de même pendant les dix jours que prendra son séminaire au sud du Luxembourg, du 20 au 30 août. Les nombreux lecteurs qui se sont déjà adressés à Walthère Causette sur Facebook pour obtenir un stick de Cineyrgie par la poste, seront donc servis en septembre.

Viral.

Actuellement, cet ouvrage de 620 pages n’existe qu’en néerlandais. L’éditeur de Cineyrgie a accepté d’en assurer une traduction littéraire, c’est-à-dire une traduction qui lui laissera la liberté de plume et de style : VdB compte aussi proposer d’aider Marcel pour la publication de cette traduction française, avec un ami éditeur qu’il ne cite pas. Cette traduction prendra des semaines…

Collégial.

Après notre rencontre, j’irai marcher avec Marcel Vervloesem. Plusieurs réunions sont prévues. Il s’agit de profiter de la grand’messe pour confesser ensemble nos bonnes actions, qui feront exploser ce Silence qui fait de la Belgique le temple de l’impunité pédophilique. Dans ce contexte, j’aurai l’insigne honneur de sceller une alliance technique et médiatique de Cineyrgie avec le Werkgroep Morkhoven, ce réseau qui prend une incroyable ampleur dans la discrétion la plus absolue qui soit.

Efficace.

Aux côtés de mes compagnons d'armes, le stick de Marcel en poche, j’accuserai moi aussi Michèle Martin d’avoir torturé les fillettes jusqu’à la mort. J’accuserai les juges de ce pays d’avoir sciemment aidé à détruire l’innocence de nos enfants. J’accuserai les harcèlements de tous ceux qui veulent imposer leur basse justice à la Justice. J’accuserai les gueux pervers qui imposent leurs vices à la moralité de ce pays.

Révoltant.

Nos fillettes ne sont évidemment pas mortes de faim, et la complicité de l’église dans la protection des réseaux d’exploitation sexuelle de l’enfance ne fait désormais plus aucun doute non plus, dans l’esprit du soussigné baptisé qui ne pourra plus jamais accepter de s'agenouiller devant elle.

Aussi les sœurs clarisses n’ont-elles plus qu’à ouvrir un bordel pour les pédophiles en retraite, puisque la victime Martin cherche encore toujours chaussure à son pied pour dédommager ses agresseurs.

Je leur adresserai un stick avec les noms et les photos de leur future clientèle, que les nonnes pourront ranger dans leur missel avec leurs images pieuses…


Patrick Vanden BERGHE

Source :
http://www.cineyrgie.nl/?id=3244

Le Livre : 
Le livre "Kinderen Te Koop" ('Enfants à vendre' - 620 pages) (uniquement disponible en néerlandais pour le moment) peut être commandé

Pour la Hollandebrenninkmeijer.c@gmail.com

Pour la Belgique: vt6788107@base.be 
"Kinderen Te Koop" coûte 25 euros et est livré sur une clé USB.

18:21 Gepost door Werkgroep Morkhoven in Actualité, livre Marcel Vervloesem | Permalink | Commentaren (1) |  Facebook |

05-05-12

Réunion Publique de Laurent Louis - Meise - 6 Mai 2012

Julie en Mélissa.jpg

Réunion Publique de Laurent Louis - Dimanche 6 Mai 2012 - 15:00

Kapellelaan 85, 1860 Meise

Message de Laurent Louis sur Facebook - 27 Avril 2012:

"Je sais que vous êtes nombreux à vouloir bouger et mener des actions concrètes pour plus d'éthique et de justice dans notre pays. C'est pour cela que je vous invite à une réunion très importante le dimanche 6 mai 2012 à 15h à 1860 Meise, Kapellelaan, 85. Je prononcerai un discours et ensuite nous pourrons tous faire connaissance et programmer nos actions futures. La Belgique a besoin d'hommes et de femmes courageux, soyez ceux qui libèreront le pays des corrompus et des criminels. Ne l'oubliez pas, ensemble, tout devient possible ! Je compte sur vous pour être présents en nombre ! Faites passer le message. Merci d'avance."

"Chers amis, même si les sites du MLD sont toujours censurés, il vous est toujours possible de rejoindre le Mouvement et de devenir membre. Pour ce faire, rien de plus simple ! Il vous suffit de verser votre cotisation sur le compte BE12 0016 3766 9992 avec la mention "Cotisation membre MLD". Je vous demanderais en plus de m'envoyer un mail sur laurent.louis@live.be avec vos coordonnées complètes. La cotisation est de 20 euros et de 12 euros pour les moins de 35 ans. J'ai besoin de vous afin de changer ce pouvoir corrompu en Belgique. Soyez les élus de demain !"

http://www.facebook.com/pages/Laurent-LOUIS-MLD-Page-officielle/152223684849938

http://www.pedopolis.com/agenda/reunion-publique-de-laure...

Photo: Julie et Mélissa (affaire Dutroux). Le rapport d'autopsie remet en question la version officielle que les filles sont morts de faim et de soif...

----------------------------------------------------------------------------

La Vérité autour l'affaire Zandvoort

Bruxelles, 6.5.2012 - On a  fermé le site Web 'Droit Fondamental' de princesse J. de Croÿ.

Sur Google tous les liens et toute l'information autour de l'affaire Zandvoort, les réseaux pédocriminels, le procès contre Marcel Vervloesem, les tortures dans les prisons (et celle de Marcel Vervloesem) ... ont été bloqués.

La princesse a conmencé à créer un nouveau site Web.

La nouvelle adresse est: http://fondationprincessedecroy.morkhoven.org/ (si elle n'est pas déjà désactivé par les services de la Justice belges qui utilisent tous les moyens pour enlever le Werkgroep Morkhoven et la Fondation de l'internet et qui ont décidé de censurer toutes les informations). C'est pour cette raison que les comptes du Werkgroep Morkhoven et de la Fondation sur Facebook, ont été régulièrement fermé.

Il y a plusieurs années, que les criminels qui ont accusé Marcel Vervloesem de 'viol', ont rédigé une petite pétition dans laquelle ils ont demandé de chasser Marcel Vervloesem de son logement social et même que le Werkgroep Morkhoven serait supprimé de l'Internet.  La pétition qui était signé par eux-mêmes, venait sur  l'ordre du jour politique de la ville d'Herentals où le maire Jan Peeters (Parti social-démocrate, membre du Parlement, ancien ministre) acceptait la proposition.  Il envoyait le demande d'expulser le Werkgroep Morkhoven de l'internet au service juridique de la municipalité. Il y a deux ans que Marcel Vervloesem a eté chassé de sa maison.  Même les gens (et leurs mère de 80 ans, gravement malade) qui avaient soutenu le Werkgroep Morkhoven étaient chassé de leur maison après une nouvelle pétition minable qui était transmit au direction de l'entrepise des maisons sociales 'Geelse Bouwmaatschappij'.

L'homme qui organisait les plaintes contre Marcel Vervloesem en 1998 par des rumeurs dans les médias, habite dans le même quartier de Marcel Vervloesem et la famille.  Il est membre du Parti social-démocrate; il connaît le maire personnellement; il fait partie pendant déjà 20 ans du direction du geelse Bouwmaatschappij; il y a quelques années qu'il était nommé comme membre de direction du Centre sociale d'Herentals; puis il a été 'élu' avec 100 voix comme conseiller municipal d'Herentals; il était élu comme président de la Commission de la Sécurité et de la Police d'Herentals et il représente la commune dans deux intercommunales.

Il est remarquable que cet homme ne sait presque pas écrire. Il écrit phonétiquement sans des virgules et des points. Il est donc clair qu'il y a de la corruption politique dans cette affaire.

Mais il y a aussi une autre chose. L'homme qui est homosexuel (le Werkgroep Morkhoven ne veut pas condamner les homosexuels), a 30 procès-verbaux en raison des délits sexuels avec des jeunes garçons qui n'étaient jamais enquêtés par la Justice tandis qu'il y a 4 années que la Justice belge a interdit Marcel Vervloesem de contacter la presse.  Pendants des années, la presse belge lui a permis d'accuser Marcel Vervloesem de la 'pédophilie'. Et l'homme a organisé ses plaintes au moment que la presse internationale, y compris les trois journaux japonais les plus grands, rapportaient de l'affaire Zandvoort.

Marcel Vervloesem qui est gravement malade et est justement revenu d'un admission d'urgence à l'hôpital, se trouve pendant 4 pois en 'préventive' dans la prison de Turnhout qui est si surpeuplée qu'un part des prisonniers doit dormir sur de matelats au sol.  L'enquête judiciaire prouvait qu'il est innocent et le tribunal d'Exuecution de la Peine d'Anvers plaidait pour sa libération mais les juges du Chambre de la Conseil de Turnhout qui l'ont oursuivi pendant 11 ans pour étouffer l'affaire Zandvoort le gardent en prison.

Le Werkgroep Morkhoven pense que l'enfermement de Marcel Vervloesem dans des conditions inhumains est le résultat de la crainte des autorités belges et hollandaises.  Il y a quelques mois que le procès autour les abus des enfants dans les crèches d'Amsterdam a été commencé.  L'affaire Zandvoort est liée à cette affaire et les abus des enfants à Amsterdam étaient à prévenir si la Justice aurait fait son travail.

Il y a quelques semaines que le Werkgroep demandait au ministre de la justice belge, A. Turtelboom (VLD, Parti Libérale) de transmettre les documents de l'affaire Zandvoort qui parlent de l'affaire à Amsterdam, au ministre de la justice hollandais.  Mais le ministre ne répondait pas.  Robert M., nommé le 'Monstre de Riga, qui (comme arc Dutroux) est présenté comme un 'prédateur isolé' a été rapidement condamné à date de 6 avril 2012. Mais il est condamné sur un dossier incomplet et le réseau des abuseurs des enfants reste exister.

 

20-04-12

Affaire Dutroux: cordon sanitaire vis-à-vis d'un député

Louf.silence.on.tue.gifBruxelles, 20 avril 2012 - Le député belge Laurent Louis est censuré, lynché médiatiquement, agressé physiquement pour avoir publié le rapport d'autopsie des petites Julie et Mélissa, victimes de Marc Dutroux.

Contrairement à la version officielle, les petites ne seraient pas mortes de faim, elles auraient été violés et seraient mortes des sévices sexuels.

Marc Dutroux, en prison pendant 3 mois les aurait laissé mourir de faim dans sa cave, d'après la version officielle. Mais l'autopsie prouverait que c'est faux, les petites auraient été visitées, violées et assassinées. L'affaire aurait été étouffé par la justice belge.

Aujourd'hui la quasi totalité de la classe politique en Belgique tire à boulets rouges sur le jeune député pour avoir publié le rapport d'autopsie, son site ne répond plus. Même le père d'une des fillettes lui fait un procès. En effet, le père de Julie Lejeune, aujourd'hui converti en politique, estime que Laurent Louis doit démissionner.

La ministre de l'Intérieur, Joëlle Milquet (cdH), a appelé à examiner "comment l'immunité parlementaire de Laurent Louis peut être levée, après que le député a suscité l'indignation générale en diffusant les photos de l'autopsie de Julie et Mélissa".

Les parlementaires fédéraux Ecolo-Groen plaident pour l'imposition d'un cordon sanitaire vis-à-vis du député.