10-08-09

Violation des droits de l'homme par Ministre De Clerck: Députés Européens

 

declerck.286380

Madame, Monsieur le Député Européen,

L'association Werkgroep Morkhoven et moi-même vous avons interpellé à la mi-juillet 2009, au sujet de l'état de santé très grave de Marcel Vervloesem, détenu à la prison de Turnhout en Belgique. Nous vous demandions de bien vouloir intervenir auprès des autorités belges afin de vous assurer qu'il puisse bénéficier des soins de santé auquel tout
être humain a droit.

Actuellement, Marcel Vervloesem ne reçoit toujours pas de soins à son triple cancer. J'ai pu constater, lors de ma visite à la prison, qu’il présente des œdèmes des membres inférieurs et une coloration jaune de la peau, présumant d'une évolution de ce cancer non traité. Il est aussi porteur d'une pathologie cardiaque, d'un diabète insulinodépendant et d'une insuffisance rénale, (ses reins ne fonctionnant plus qu'à 50% d'après ce qu'on lui a dit). Il a besoin d’un bilan médical complet et d'un traitement de toute urgence.

Stefaan De Clerck, ministre de la justice, a fait transférer Marcel Vervloesem à la prison de Turnhout pour lui octroyer des conditions de
détention « plus humaines ». Le PSD (service psychosocial des prisons flamandes) sous la tutelle de ce ministre, a pour mission de donner un
avis sur l’opportunité des congés pénitentiaires et des libérations conditionnelles sous surveillance  électronique pour raison de santé. Le règlement l’oblige, en cas de transfert d’un prisonnier, à communiquer son dossier à leurs confrères de la prison où il est transféré.

Le PSD de Bruges n’a pas encore, en six semaines, communiqué au PSD de Turnhout le rapport psycho social de Marcel Vervloesem. La violation du
règlement empêche que le service ad hoc émette un avis, ce qui lui permettrait d'aller consulter un médecin à l'extérieur. Trois semaines de manœuvre dilatoires supplémentaires feraient atteindre la
date butoir, avec pour effet de reporter de six mois, un accès à des soins de santé urgents.

Le Ministre De Clerck ne répond pas au courrier qui lui est envoyé pour sauver ce que peut de l’état de santé de Marcel Vervloesem. Le Président du Werkgroep Morkhoven a écrit à tous les membres du parlement belge ainsi qu'au médiateur fédéral, mais en vain. Personne ne répond.

En désespoir de cause, nous faisons appel encore une fois à votre intervention, pour le respect des lois européennes en Europe.
Nous vous prions de bien vouloir insister auprès du  s'assure que  ses services respectent ses propres règlements, et  fasse envoyer d’urgence le dossier de Mr Vervloesem au PSD de la prison de Turnhout.

En vous remerciant d’avance de bien vouloir considérer le droit à la vie d’un prisonnier, nous vous prison d’agréer l’expression de toute notre
considération.


Martine Mangione,

Professionnelle de la santé et Collaboratrice
Fondation Princesses de Croÿ et Massimo Lancellotti
Werkgroep Morkhoven asbl/vzw


Les correspondances ou réponses sont à envoyer à Jacqueline de Croÿ Vice-présidente du WERKGROEP MORKHOVEN à l'adresse suivante:
werkgroep.morkhoven@droitfondamental.eu


- Website Morkhoven (anglais, français, italien, néerlandais)
- Werkgroep Morkhoven Skynet
- Droit Fondamental (français, anglais, italien)
- http://pedopitchoun2.blogspace.fr
- Prisons belges - tortures
- Prisonniers belges en Hollande
- Prisonniers de Guantanamo - Karel De Gucht et Hillary Clinton
- Le Conseil des droits de l'homme de l'ONU: La Belgique
- surpopulation carcérale
- prisonniers malades
- prisonniers malades: Loi Dupont
- Droits des prisonniers - l'Ombudsman européen
- prisonniers malades: La Convention européenne des Droits de l'Homme

- Réseaux pédocriminels: Zandvoort
- Réseau pédocriminel de Zandvoort: question parlementaire
- Marcel Vervloesem sur BFM-TV, Video 1 (français, soustitres néerlandais)
- Marcel Vervloesem sur BFM-TV, Video 2 (français, soustitres néerlandais)
- Video 'SOS Marcel LIBRE'
- Video 'Marcel Vervloesem, hymne de la Résistance'

Photo:
Le Ministre de la Justice belge Stefaan De Clerck (Chrétiens Democrates flamands)

De commentaren zijn gesloten.