06-02-16

Wouter Beke s'interroge sur la crédibilité de Johan Van Overtveldt

Wouter Beke Van Overtveldt.jpg

Le président du CD&V, Wouter Beke, s'interroge sur la crédibilité du ministre des Finances, Johan Van Overtveldt, dans un entretien publié samedi par "De Morgen". Il attend de voir la mise en place ou les résultats de mesures qui relèvent de la compétence du nationaliste flamand. Parmi les motifs d'irritation du président des chrétiens-démocrates, figure le dernier bulletin européen sur la situation budgétaire belge qui pointe un déficit corrigé de 2,9% du PIB.

"C'est le niveau auquel le gouvernement Di Rupo était arrivé. On a pourtant sérieusement réformé et économisé. Le problème doit donc se trouver ailleurs", dit M. Beke. Et d'ajouter: "Bien sûr, ce ministre des Finances a fait bon nombre de propositions pour de meilleures recettes mais il apparaît qu'elles plafonnent ou qu'elles sont moindres que prévu. Est-ce que quelqu'un a encore entendu parler des recettes de la taxe carat? Où en est-on avec la régularisation fiscale? Ou la taxe sur la spéculation dans laquelle il dit ne plus croire? Est-ce que c'est encore crédible? ".

La sortie le week-end dernier du ministre des Finances sur une réforme de l'impôt des sociétés n'a pas amélioré l'opinion de M. Beke. Selon le CD&V, la mesure coûterait 3 milliards d'euros. "J'ai entendu le ministre des Finances dire qu'il ne voulait plus se retrouver sur le banc des accusés à côté des Etats membres dont le déficit dépasse 3%. Et bien, moi non plus".

http://www.dhnet.be/actu/belgique/wouter-beke-s-interroge...

19:49 Gepost door Werkgroep Morkhoven in Actualité, Belgique, Van Overtveldt, Wouter Beke | Permalink | Commentaren (0) |  Facebook |

De commentaren zijn gesloten.